CHAQUE JOUR EST DIFFÉRENT. LES PRODUITS POUR TES RÈGLES DEVRAIENT L'ÊTRE AUSSI. VOICI 2 $ DE RABAIS.
Cliquez sur le X pour fermer les fenêtres contextuelles
What is Period Stigma

Qu’est-ce que le tabou entourant les règles?

par Dr. Tomi-Ann Roberts

Le tabou entourant les règles peut entraîner des sentiments de honte, d’embarras et d’anxiété. Il est temps de briser le tabou, de parler ouvertement des menstruations et de favoriser le changement.

Qu'est-ce que le tabou entourant les règles?

Le tabou se définit comme une marque de disgrâce associée à une qualité ou une personne, et le tabou entourant les règles existe depuis longtemps. Ce tabou engendre un sentiment de honte, d’embarras ou d’hésitation à parler des règles. Trop souvent, lorsque nous osons avoir des conversations sur les menstruations, elles tournent autour du dégoût, de l’inconfort ou des inconvénients qui y sont associés. Ces perceptions peuvent amener les gens à croire à tort que les règles sont anormales ou problématiques, plutôt qu’une marque de santé et de bien-être des femmes. 

 

Quels sont des exemples du tabou lié aux règles?

Le tabou entourant les règles se révèle dans la façon dont les gens parlent (ou ne parlent pas) des règles et gèrent les produits d’hygiène féminine. Lorsqu’une personne s’abstient de discuter des menstruations, en utilisant des termes passifs comme « c’est ce moment du mois », cela dissuade les autres femmes de demander de l’information, parce qu’elles sentent que le sujet est interdit ou qu’elles doivent cacher leurs propres règles. De plus, les commentaires négatifs sur les règles peuvent entraîner de la honte lors de l’achat ou du transport de produits d’hygiène féminine, ce qui est absolument ridicule lorsqu’on pense au nombre de personnes qui ont leurs règles chaque mois! Le tabou entourant les règles peut également s’infiltrer dans les conversations quotidiennes et nous diviser. Par exemple, lorsque les gens se plaignent uniquement des sautes d’humeur et des attitudes grincheuses causées par les règles, cela crée une croyance selon laquelle les règles sont anormales – alors qu’elles sont en fait un aspect important d’une bonne santé et sont vécues par beaucoup de personnes dans notre société. Afin de briser certaines fausses croyances voulant que les règles soient sales et inhabituelles, nous devons surmonter la peur d’en parler.

 

Comment pouvons-nous favoriser le changement?

Encourager les conversations autour des règles aide les filles et les femmes à comprendre quand leur cycle est normal ou non, à obtenir des diagnostics adéquats pour d’autres conditions et à se sentir  habile à gérer leur cycle, au même titre que d’autres aspects de leur bien-être corporel. Des cycles irréguliers indiquent parfois d’autres problèmes de santé, mais nous ne saurions pas quoi surveiller si nous n’avions jamais parlé ouvertement de nos expériences de règles normales. De plus, le partage d’information sur des sujets comme l’utilisation adéquate des produits d’hygiène féminine, ou des ressources comme Alliance for Period Supplies, profite également aux personnes qui vivent la précarité menstruelle. Une excellente façon de favoriser le changement dans votre communauté est d’aider à améliorer l’accès aux produits d’hygiène féminine pour les autres. Consultez la liste de l’Alliance for Period Supplies pour connaître les programmes locaux de votre région. Nous pouvons aussi favoriser le changement en transportant ou en achetant avec confiance des produits d’hygiène féminine. Vous n’avez pas à avoir honte de transporter un tampon! La création d’un espace où les règles sont normalisées encourage les gens à avoir des discussions plus positives et confiantes, permettant ainsi aux femmes d’accéder à l’information et aux produits dont elles ont besoin pour gérer leurs cycles.

 

Certaines normes sociétales, comme l’utilisation de termes passifs pour parler des menstruations (comme « c’est ce moment du mois ») fait en sorte que les femmes se sentent dévalorisées. Cependant, nous pouvons remettre en question les perceptions négatives entourant les règles et lancer plutôt des conversations audacieuses qui les normalisent et nous éduquent. Vous pouvez faire partie du mouvement en encourageant vos amis et votre famille à aborder le sujet et à promouvoir l’aide mutuelle à mieux comprendre cette partie normale de la santé des femmes. Le tabou entourant les règles ne doit pas empêcher les femmes de faire ce qu’elles veulent – brisons-le!

 

Courte présentation de l’auteure :Tomi-Ann Roberts, Ph. D., est professeure de psychologie au Colorado College. Ses travaux de recherche, son enseignement et ses témoignages d’experts portent sur sa théorie de l’objectivation, qui examine l’objectivation sexuelle des filles et des femmes. En plus de ses publications et engagements académiques, elle a fait partie du groupe de travail sur la sexualisation des filles mené par l’American Psychological Association et a été présidente de la Society for Menstrual Cycle Research. 

Remarques destinées à l’interne :

  • Destiné à la section « Aborder les questions sociales concernant les règles ».

Articles connexes

Illustration de dames en robe par Kotex
Improving Our Emotional Response
Ces informations ne constituent pas un avis médical. Tout le monde est différent, alors assure-toi de consulter ton médecin si tu as des problèmes. Ne tarde pas à obtenir des conseils médicaux professionnels de la part de ton médecin en raison de quelque chose que tu as lu sur ce site.